Drawn and Quarterly Your Shopping Cart
Home About Artists Shop Events Press New Blog 211 Bernard Store Blog
Sunday, 8 December 2013

Staff Picks 2013: Julie

Avertissement: dans cette liste il n'y aura que de la littérature avec images. Non que je n'ai ouvert aucun livre cette année qui n'en ait pas: travailler chez Drawn & Quarterly m'a appris à enfin lire en anglais dans le texte. Et, ces derniers mois, je me suis endormie, j'ai voyagé, pris des bains et déjeuné avec Lydia Davis, Raymond Carver et Miranda July. Je n'avais cependant pas d'éditions 2013 à vous présenter pour ces auteurs... Alors pendant que je me replonge dans No One Belongs Here More Than You, je vous laisse avec un rattrapage d'images à lire.


Susceptible, Geneviève Castrée

Depuis longtemps j'affectionne le dessin doux, un peu sauvage quoique maniaquement soigné, de la québécoise Geneviève Castrée (qui vit aujourd'hui aux États-Unis). Je rêvai que cette auteure nous raconte des histoires moins oniriques. Suceptible est arrivé et je n'aurais pu l'imaginer davantage dans mes cordes : une autobiographie que l'on devine franche et nécessaire, sur la difficulté de grandir entouré d'adultes qui sont plus enfants que soi. Un livre rempli de cailloux qu'on laisse derrière pour avancer plus léger.



Fétiche, Noémie Marsily

Noémie Marsily est une auteure bruxelloise aussi merveilleuse qu'elle est méconnue. Avec son Fétiche aux Requins Marteaux, c'est un petit pas vers plus de reconnaissance pour une auteure qui en mérite. Son trait, son crayon (ici de couleur) et son humour ont quelque chose de bien à elle, un enthousiasme qui se démarque des modes du dessin contemporain. Fétiche raconte la vie d'une tête de cerf empaillée et des nombreux propriétaires qui se la lègue au fil du temps.



Brigitte et la perle cachée, Aisha Franz

Brigitte, le personnage de l'allemande Aisha Franz, est dure comme le fer en amour comme en affaires, sorte de James Bond au féminin à qui on n'en raconte pas. Pourtant, ce qu'elle souhaite le plus au monde, c'est avoir des bébés, ou plutôt des chiots, puisque Brigitte est un chien. Voilà donc que notre espionne compétente en toutes circonstances tremblotte à la moindre évocation de la maternité. Brigitte et la Perle Cachée m'a fait sourire et vibrer.



Stop Snoring Bernard!, Zachariah Ohara

On savait que les loutres se tiennent la main comme des amoureux: si c'est vrai. Et non, esprits rationnels, ce n'est pas pas parce qu'elles ont besoin d'équilibre, c'est parce que les loutres s'aiment d'amour. Ce qu'on ne savait pas, par contre, c'est que les loutres ronflent, et comme elles s'aiment et aiment dormir ensemble, c'est un problème. En plus de mettre en scène le plus chouette animal de la terre, le livre pour enfants Stop Snoring Bernard! est réalisé avec brio à la peinture, medium peu facile à apprivoiser en illustration.


Mélody, Sylvie Rancourt

Il était temps que quelqu'un rende accessibles les mémoires très romancées de Sylvie Raincourt, alias Melody, danseuse nue dans les années 1980 à Montréal. Le matériel qu'Ego Comme X publie est celui dessiné par l'auteure elle-même dans un mélange de naïveté et de maîtrise (bien avant la popularisation de l'autobiographie en bande dessinée), et non les fades reprises réalistes de ses histoires réalisées plus tard par Jacques Boivin. Aux limites de l'outsider art tant la voix de Sylvie Rancourt semble décomplexée, Melody est un témoignage drôle et cru.



Goliath et You're Just Jealous of My Jetpack, Tom Gauld

 L'année 2013 est celle de la sortie de la compilation des strips de Tom Gauld, pré-publiés dans le quotidien The Guardian : You're All Just Jealous of My Jetpack. C'est aussi celle de la parution de la version française de Goliath. Si le premier des deux ouvrages semblent destiné à rire et le second est écrit dans un ton plus sérieux, les deux livres mélangent savemment humour (anglais) et tendresse mélancolique. Tom Gauld est ma grande découverte de l'année.



Culbutes, Sammy Harkham

Il y a parfois un peu de violence, une tension sous-jacente, quelque chose de malaisant dans les histoires de Sammy Harckam. Mais pas seulement. Dans ces courtes histoires de l'auteur Américain compilé par Cornélius, il y a des hommes perdus, des femmes monstres, des adolescents attachants et déjà un peu écorchés. Si la subtilité des relations entre les personnages me plait beaucoup, c'est la rondeur du dessin de Sammy Harckam qui me séduit complètement.



Trendy Wendy (Wendy #2), Walter Scott

Il parait que lorsqu'on a quelques années de moins que moi et qu'on étudie (ou qu'on a étudié) en art, on s'identifie parfaitement au personnage de Wendy. Wendy et moi, on est pas tout à fait pareilles, mais cela ne m'empeche pas de l'aimer, la soutenir, rire d'elle et avec elle. À côté des In Situ de Sophie Yanow, Wendy est la série de fanzines la meilleure du moment.



The Property, Rutu Modan

Ce qui est bien avec Rutu Modan, c'est qu'on a le droit à une histoire bien épaisse, qui n'a rien à envier aux pavés de la littérature sans images, dans laquelle les personnages sont develloppés avec patience. The Property en présente une gamme peu aimable, l'héroïne évoluant entre une grand-mère un peu folle et un cousin exécrable. Toute cette parenté se retrouve en Pologne à la recherche d'un héritage supposé, une propriété qui aurait été abandonnée par la grand-mère avant son immigration en Israël...



Orignal, Max de Radiguès

Plusieurs candidats se disputaient la dernière place de ce palmarès, jusqu'à ce que je retrouve caché dans les rayonnages l'oublié Orignal, de loin le meilleur livre de Max de Radiguès. Lui d'ordinaire trop sweet (ce qui peut être une qualité pour d'autres lecteurs), s'est risqué ici à glisser de la noirceur d'âme dans ses histoires d'adolescents. Orignal parle d'hiver enneigés (qui me rappelle le Vermont), de bullying, de manipulation, et de s'en sortir dans tout ça.

Blog Archive

HOME BACK Your Shopping Cart
ABOUT D+Q
ARTISTS
SHOP
EVENTS
PRESS
NEW
Newsletter
SIGN UP FOR UPDATES






This page is powered by Blogger. Isn't yours?


copyright 2010 drawn & quarterly