Drawn and Quarterly Your Shopping Cart
Home About Artists Shop Events Press New Blog 211 Bernard Store Blog
Tuesday, 9 December 2014

Les choix de Julie 2014

 


Quand j'étais enfant, j'allais dans ma librairie préférée demander conseil à des libraires charmants dont les livres jeunesse semblaient être la nourriture principale. Je me souviens leur avoir dit un jour: "J'ai peur d'avoir lu tout ce qui est bon, et qu'il ne me reste rien à lire". Cette phrase bien-sûr, les avait bien fait rire. Aujourd'hui, j'ai peur de n'avoir même pas lu le dixième de ce qui est bon, et c'est encore pire depuis que je travaille chez Drawn & Quarterly.


L'arabe du futur, Riad Sattouf

Dans ce premier tome d'un série ouvertement autobiographique, Riad Sattouf raconte son enfance balancée entre la Lybie, la France et la Syrie; une mère bretonne et un père syrien. Sans concession ni pour lui ni pour ses parents, le ton de l'auteur dédramatise tout. L'arabe du futur est une lecture riche, grave et légère, qui donne l'impression que tous les livres écrits par Riad Sattouf devaient mener à celui-ci.


 J'aime les filles (On Loving Women), Diane Obomsawin

La montréalaise Obom a interrogé une dizaine de femmes sur ce moment où elles s’aperçoivent pour la première fois qu'elles aiment une autre femme. Le livre ne me parle pas tant d'homosexualité que d'amour, de générations et de parcours atypiques. Vous avez le choix entre la version originale française ou la traduction anglaise, entre la version habillée ou la déshabillée, et bientôt vous pourrez même choisir la version cinéma puisque sa réalisation (par l'auteure) est en cours.


Une vie de famille agréable, Antoine Marchalot

Antoine Marchalot doit être salué, remercié et vénéré pour avoir publié le livre le plus drôle de l'année. Ses strips n'ont de commun que leur style hilarant et leur qualité, et pourtant, même sans sujet précis, l'ouvrage se lit d'un seul coup. J'en ris encore plusieurs mois après.


Mécanisme de survie en milieu hostile, Olivia Rosenthal

Et voici mon livre sans images préféré de 2014! Mais je vois votre tête étonnée: Est-ce de la fiction? Est-ce écrit et publié en français? Et bien oui: ce mois-ci, la librairie aménage une petite étagère pour accueillir des recueils de poésie, des essais et des romans francophones. Vous pourrez ainsi découvrir nos amours, tel que le mien pour Olivia Rosenthal. Avec son écriture exploratoire et performative, simple et incantatoire, cette auteure française dessine dans son dernier livre un travail de deuil à la fois universel et précis.


The Hospital Suite, John Porcellino

Y observant jusqu'au malaise un reflet de ma propre anxiété, j'ai bien failli ne pas pouvoir finir ce livre, tant j'ai eu peur que sa lecture ne me contamine. Cette peur de la contamination, c'est un des mécanismes du trouble obsessionnel compulsif, et c'est justement le sujet central du livre de John Pocellino. Il y a longtemps, son corps est tombé sévèrement malade, puis, choc post-traumatique sans doute, c'est ensuite sa tête qui est tombée malade...  Maintenant que les choses vont mieux pour lui, il peut nous les raconter.


 
Sculptor's Daughter, Tove Jansson

2014 marque l'année du centenaire de la naissance de l'auteure finlandaise Tove Jansson. L'occasion pour moi de m'atteler à la lecture de son œuvre extra-moominesque: des romans (comme le très bon Le livre d'un été récemment réédité en français) ainsi que ce mémoire structuré en forme de nouvelles, intitulé Sculptor's Daughter, où la mer, la forêt et la lumière du Nord bercent nos esprits d'enfants qui ont trop (ou pas assez) grandi.


 Today I wrote nothing, Daniil Kharms

Figure de l'avant garde russe au second quart du XXe siècle, on dit de Daniil Kharms qu'il écrivait de la "micro-fiction". Ou de la poésie?

"All all the trees go piff
all all the rocks go paff
all all of nature poof.

All all the girls go piff
all all the guys go paff
all all mariage poof.

All all the slavs go piff
all all the jews go paff
all all of Russia poof."

 
 Limonov, Emmanuel Carrère

On reste dans la littérature de l'Union soviétique, avec cette biographie d'un poète russe à la vie trépidante, devenu aujourd'hui politicien controversé. Si l'actualité d'Emmanuel Carrère se situe davantage du côté de l'Évangile (Le Royaume, sorti en français cette année, dont je n'ai toujours pas fini la lecture), je suis contente d'avoir vu arriver à la librairie la traduction anglaise de Limonov: un livre efficace, accessible, contemporain, qui mêle parfaitement l'écriture au "je" et la biographie.


Beautiful Darkness (Jolies ténèbres), Fabien Vehlmann & Kerascoet

Les éditions D&Q ont complètement rehabilité Jolies Ténèbres (une bande dessinée sortie en français en 2009, scénarisée par Vehlmann et dessinée par le couple de bretons Kerascoet), ceci en lui offrant une couverture selon moi bien plus adéquate que l'originale (qui faisait un peu trop fées et lutins). À présent, avec sa toute nouvelle beauté, je n'ai même plus besoin de dire: "Si si je vous assure, c'est vraiment bon, c'est l'un de mes livres préférés".  

Gaston, Kelly Dipucchio & Christian Robinson

D'ordinaire je ne suis pas vraiment émue par le graphisme nostalgique dans lequel Gaston s'aligne plus ou moins, mais la bouille des enfants bouledogues et caniches peints dans cet album surpasse tout en termes de cuteness. Le texte qui les accompagne est simple et adapté, lui aussi très mignon. "Petit" "Pas" "Petit pas", est-il inscrit sous les pattes des jolis chiots blancs frisés. Presque trop propre et trop gentil pour moi, Gaston mérite cependant sa place dans ce palmarès devant d'autres livres "canins", car...

 

... en jeunesse, 2014 a été l'année du chien! À mettre sous le même sapin que Gaston: L'île aux chiens (Aurore Callias) avec sa liste drôlatique d'animaux divers transformés en races canines; Et j'ai couru (Ingrid Chabbert et Dani Torrent) qui a serré mon cœur de petite fille quand une tempête sépare l'héroïne de son chien; Mauvais Poil (Charlotte Zolotow et Geneviève Godbout) où tout le monde se fait la tête et se la ferait encore si le toutou de la famille n'était pas invariablement de bonne humeur; Ralf (Jean Jullien) dans lequel un chien saucisse s'allonge pour sauver sa famille.



Un mot pour souligner les meilleures intégrales de l'année: du côté français, celle d'Anna et Froga d'Anouk Ricard, et du côté anglais une très belle et luxueuse compilation des strips des Moomins (ceux réalisés par Tove Jansson et non par son frère Lars, soit les cinq premiers tomes publiés auparavant par D&Q) et les zines Wendy de Walter Scott en version livre!



Ci-dessus, mes rééditions préférées: une couverture souple pour le très poétique Parfois les ennuis mettent un chapeau du belge José Parrondo (un livre de chevet incontournable) et un format de poche pour Atlas of Remote Islands (de Judith Schalansky), qui nous fait voyager comme des explorateurs depuis notre salon.





À lire aussi: La guerre des rues et des maisons de Sophie Yanow (erreur de dernière minute, il est paru en 2013, c'est sa version anglophone et originale qui compte pour 2014!), Alma de Claire Braud, Can't and Won't de Lydia Davis, White Cube de Brecht Vanderbroucke et Ant Colony de Michaël Deforge...

Blog Archive

HOME BACK Your Shopping Cart
ABOUT D+Q
ARTISTS
SHOP
EVENTS
PRESS
NEW
Newsletter
SIGN UP FOR UPDATES






This page is powered by Blogger. Isn't yours?


copyright 2010 drawn & quarterly