Drawn and Quarterly Your Shopping Cart
Home About Artists Shop Events Press New Blog 211 Bernard Store Blog
Tuesday, 12 July 2016

Ce que Daphné lit cet été!

Trois recueils de nouvelles



An Indoor Kind of Girl, Frankie Barnet
Barnet a l’humour noir de George Saunders et la bizarrerie attrayante de Miranda July. L’appartement infesté de tortues qu’elle dépeint dans ce premier recueil de nouvelles est à la mesure de ses personnages, subtilement décalé. Ceux-ci partent en backpack et rejoignent des plages pareilles aux cartes postales que l’on colle aux frigos. C’est la vingtaine, encore la vingtaine, toujours la vingtaine, dans une prose unique qui rend compte de la difficulté de se sentir exister. Une jeune auteure dont on va assurément entendre parler.

So Much For that Winter, Dorthe Nors
Je connaissais déjà l’auteure danoise pour son recueil de nouvelles Karate Chop. Ce deuxième recueil m’a conquise de plus belle! Entièrement écrit en listes, le livre s’inspire des listicles, ces articles qui pullulent sur le Web. Je n’ai rien à reprocher à l’exercice qui rythme la prose de Nors et surtout, le quotidien de ses deux protagonistes. Une mélancolie pleine de fiel se mêle à de nombreuses successions d’actions numérotées. On croirait lire un Wikihow sur le deuil et la solitude! Poétique et puissant!


Pond, Claire-Louise Bennett
Après avoir fait un tabac en Irlande, ce recueil de 20 courtes nouvelles est enfin arrivé au Canada! Il nous est maintenant possible de découvrir l'immense talent qu'on prête à Bennett et personnellement, j'ai vraiment hâte. La même narratrice donne sa voix à la vingtaine d'histoires qui composent Pond. Solitaire, voire même ermite, elle y décortique son quotidien de recluse et ne vise pas moins qu'un réenchantement du monde.

Un roman



Mémoire de fille, Annie Ernaux
Annie Ernaux, à presque 75 ans, ravive sa Mémoire de fille avec une finesse telle que je m’y retrouve moi-même et pense reconnaître au détour d'une phrase la jeune fille que j’ai été, que je suis encore. “Ce qui me vient spontanément: tout en elle est désir et orgueil. Et: elle attend de vivre une histoire d’amour.” Ernaux dissèque ses souvenirs avec une acuité presque sociologique, repassant au peigne fin son été 1958, celui de la perte de sa virginité. Son va-et-vient continu entre passé et présent permet une importante mise à distance et mêle à la restitution des événements de courtes réflexions lumineuses sur l’écriture.

Deux ouvrages non-romanesques



Little Labors, Rivka Galchen
Ce nouvel ouvrage de New Directions est tout désigné pour les adeptes de creative non-fiction et de récits fragmentaires hybrides. Galchen y explore la maternité dans une prose qui mêle critique et vie, s'enrichissant de réflexions sur l'art et sur la littérature. Little Labors est un genre de "pillow book" sur le quotidien d'une mère qui écrit. On y réfléchit en autres sur la place des bébés dans la littérature, certains classiques littéraires japonais et la couleur orange. Une lecture agréable!

So Sad Today, Melissa Broder
Voici le  récent recueil d'essais de la prolifique poète américaine Melissa Broder, aussi connue sous le nom de @sosadtoday, un compte Twitter sur lequel elle a tweeté anonymement pendant des années de courts gazouillis caustiques sur son angoisse existentielle er sa dépression. Versant dans l'ironie et l'autocritique, la personnalité Twitter est vite devenu une incontournable du Web. La célèbre sad girl s'est d'ailleurs attirée plus de 363 000 abonnés. So Sad Today fait suite à ce succès monstre et rassemble plusieurs essais autobiographiques qui ont pour mot d'ordre la transparence radicale. L'auteure, dans une mise à nue extrême, écrit non seulement sur ses peines d'amour, sa dépendance à l'alcool, mais va aussi jusqu'à nous parler de son fétiche sexuel pour le vomi. So Sad Today, c'est donc l'ethos de la vulnérabilité à son apogée.

Trois romans graphiques


Someone Please Have Sex with Me, Gina Wynbrandt
Une lecture légère par une bédéiste américaine dans la vingtaine, qui comme Broder,  affectionne tout particulièrement l'autodérision. Someone Please Have Sex with Me met en scène une protagoniste solitaire qui rêve de rencontrer l'âme soeur, rêve repris en boucle dans toute la culture pop qu'elle consomme. Wynbrandt y aborde par exemple les mécanismes d'inclusion et d'exclusion sociale, l'image corporelle et le phénomène des groupies. Et qui n'a pas rêvé, comme elle, croiser Justin Bieber en Segway?

What is Obscenity?, Rokudenashiko
Rokudenashiko est une artiste japonaise que j'avais vue passer à quelques reprises sur mon fil Facebook, notamment suite à son oeuvre la plus controversée, soit un kayak de mer modélisé à partir du scan 3D de sa vulve. Si cette oeuvre ne m'avais pas scandalisé du tout, elle a pourtant attirée les foudres du gouvernement japonais, qui a emprisonné l'artiste à deux reprises. What is Obscenity? narre la bataille juridique et médiatique de l'artiste. En plus de livrer d'innombrables informations sur la culture japonaise et le milieu carcéral japonais, ce roman graphique est drôle et divertissant!

Hot Dog Taste Test, Lisa Hanawalt
Nouvellement publié chez Drawn and Quarterly, ce recueil coloré de Hanawalt est une parfaite lecture d'été! Un recueil qui rassemble des dessins, des chroniques culinaires et des chroniques de voyages. Coloré, drôle et divertissant, Hanawalt plaira aux foodies et aux amateurs de loutres!

Un recueil de poésie


Last call les murènes, Maude Veilleux
Après Les choses de l'amour à marde, Maude Veilleux nous revient en force avec un autre magnifique recueil, Last Call les murènes, publié aux Éditions de l'Écrou. Sa poésie douce-amère est écrite dans une prose qui ne laissera personne indifférent. C'est la Beauce, ou bien la bière de mauvaise qualité et les stationnements des magasins à grande surface. Veilleux n'y parle pas de jardin de givre, mais de précarité financière. Merci!

Blog Archive

HOME BACK Your Shopping Cart
ABOUT D+Q
ARTISTS
SHOP
EVENTS
PRESS
NEW
Newsletter
SIGN UP FOR UPDATES






This page is powered by Blogger. Isn't yours?


copyright 2010 drawn & quarterly