Drawn and Quarterly Your Shopping Cart
Home About Artists Shop Events Press New Blog 211 Bernard Store Blog
Tuesday, 29 November 2016

Les meilleures lectures de 2016 par Julie

Voici donc le quatrième Noël que je passe comme libraire chez Drawn & Quarterly. Notre rayon de littérature francophone y est de plus en plus fourni, et c'est un plaisir d'en glisser des titres dans ce palmarès 2016, tout en continuant, bien-sûr, à dévorer notre premier amour, celui de la bande dessinée. J'ai mal au coeur d'avoir du écourter ma liste à 10 titres (j'ai même triché) alors je vous donne rendez-vous en cette fin d'année au 211 rue Bernard pour discuter entre nos tables des mes oubliés.


Être ici est une splendeur
, Marie Darrieussecq

L’auteure française Marie Darrieussecq raconte d’une prose personnelle la courte vie de Paula M. Becker, une peintre allemande née en 1876. En s’appuyant sur ses tableaux (à l’avant-garde de l'expressionnisme) et sur sa volumineuse correspondance (notamment avec Rilke), Marie Darrieussecq offre le portrait d’une femme forte, sensible, libre, ambiguë et féministe, à laquelle on ne doute pas qu’elle s’identifie. Une de mes plus belles lectures de ces dernières années, qui m’a touchée jusqu’aux larmes par sa beauté et son intelligence.



Nicolas, réédition augmentée, Pascal Girard

Cette année, Nicolas, l'un des premiers livres de Pascal Giard, dessiné en 2006, a été réédité en anglais par Drawn & Quarterly dans une belle version cartonnée. Mécanique Générale l'a également republié dans sa langue française originale, et l'auteur en a profité pour écrire un nouveau chapitre. Ce livre autobiographique, dans lequel Pascal Girard raconte la mort de son petit frère lorsqu'ils étaient enfants, par sa simplicité, sa vérité et sa profondeur, m'a en quelque sorte donné l'autorisation de dessiner de la manière dont je le fais. Merci Nicolas.



Les trois carrés de chocolat
, Mélodie Vachon Boucher

Parlant de premiers livres vrais et sobrement dessinés, Les trois carrés de chocolat est à mettre dans cette même catégorie précieuse. Avec une narration intuitive et virtuose (sans en avoir l'air), Mélodie Vachon Boucher raconte une violence sexuelle à la fois spécifique à sa propre histoire, et complètement universelle à l'histoire des femmes. Un peu comme dans l'expression "culture du viol".



L'origine du Monde, Liv Strömquist

Il n'est jamais trop tard pour corriger les effarantes erreurs  inculquées aux filles sur leur sexualité. La lecture de cette bande dessinée drôle, accessible et bien documentée (sur la honte liée aux règles, l'histoire de la méconnaissance de la biologie féminine, par exemple celle du clitoris que l'on commence à peine à connaître...) est un véritable soulagement, à plus de trente ans. On pourrait aussi mettre ce livre dans des mains d'ados, ça leur ferait gagner bien du temps.



Mémoire de Fille, Annie Ernaux

À presque 75 ans, Annie Ernaux ravive sa mémoire de fille avec une finesse telle que je pense reconnaître la jeune fille que j’ai été, au détour d’une phrase: “Ce qui me vient spontanément: tout en elle est désir et orgueil. Et: elle attend de vivre une histoire d’amour.” Ernaux dissèque ses souvenirs avec une acuité sociologique, repassant au peigne fin son été 1958, celui de la perte de sa virginité. Son va-et-vient continu entre passé et présent permet une importante mise à distance et mêle à la restitution des évènements de courtes réflexions lumineuses sur l’écriture. C'est L’écriture comme un couteau, par une auteure incontournable dont les livres sont grandioses, les uns après les autres.



L'amie prodigieuse et Le nouveau Nom, Elena Ferrante

Mon été a été consacré à la lecture de la série napolitaine d'Elena Ferrante, dans un seul souffle, les deux derniers tomes ayant été dévorés en anglais par impatience, faute de version française disponible. Jamais je n'avais trouvé ailleurs cette alliance d'addiction de lecture et d'exigence dans l'écriture et le propos. J'ai donc vibré et déprimé pendant presque deux mois, au rythme de la vie et de l'amitié mouvementée des personnages Elena et Lila, et de celle de l'histoire contemporaine de l'Italie. La dimension féministe de la saga n'est pas pour me déplaire.



Mooncop, Tom Gauld

Tom Gauld est un poète. Il me réconcilie avec une forme traditionelle de la bande dessinée, celle qui utilise des cases et des bulles, un encrage bien propre, et qui parfois, ailleurs, m'ennuie de plus en plus. Mais heureusement, Tom Gauld est là. Dans Mooncop, il met en scène un policier sur la lune, seul, de plus en plus seul, et de plus en plus attachant.



Juliette, Camille Jourdy

Nous avons du patienter de longues années après la sortie de Rosalie Blum (bientôt adapté au cinéma) pour lire cette nouvelle bande dessinée de Camille Jourdy. Histoire de famille et d’amour dans la province française, Juliette est un livre doux et drôle. Le dessin, particulièrement généreux, est magnifique et reposant. Un petit chef d’oeuvre, modeste et réconfortant.



Pendant que le loup n'y est pas, Valentine Gallardo et Mathilde Van Gheluwe

Les deux auteures belges de Pendant que le loup n'y est pas, Valentine Gallardo et Mathilde Van Gheluwe, sont à surveiller. Elles dessinent au crayon (j'adore!) sans copier les maîtresses de cet outil (Goblet, Hellgren, Vähämäki, etc.) Dans ce livre à quatre mains, elles se replongent dans le traumatisme qu'a provoqué dans leur pays l'affaire Dutroux en 1996. Agées alors d'une dizaine d'années, elles racontent comment cette histoire de viols, meurtres, séquestration et pédophilie a marqué leur enfance.



Choir, Rosalie Lavoie

La langue dans laquelle est écrit Choir est belle et sophistiquée, mais elle est aussi limpide et bienveillante pour son lecteur, tout sauf destinée à nous perdre ou nous embobiner. Une langue percée de lucidité donc, à l’opposé des comportements de Frank, l’homme avec lequel l’auteure montréalaise Rosalie Lavoie est aux prises d’une danse dont le rythme lui échappe, entre rejets et retours permanents. Choir est un essai pour comprendre ce que nous rejouons dans ces danses douloureuses: ici, l’amour d’un père violent, que l’on devine incestueux. N’oublions pas que le privé est politique.


Commando Culotte, Mirion Malle

Voici la compilation publiée par Ankama des notes du blogue de Mirion Malle, une auteure française en ce moment étudiante à Montréal. Féministe au style graphique très cool, addict à la pop-culture, Marion Malle est parfois drôle mais le plus souvent très sérieuse. Elle analyse tout ce qu’elle mange à l’écran avec ses super-pouvoirs pour décripter les stéréotypes des genres. 

Blog Archive

HOME BACK Your Shopping Cart
ABOUT D+Q
ARTISTS
SHOP
EVENTS
PRESS
NEW
Newsletter
SIGN UP FOR UPDATES






This page is powered by Blogger. Isn't yours?


copyright 2010 drawn & quarterly