Drawn and Quarterly Your Shopping Cart
Home About Artists Shop Events Press New Blog 211 Bernard Store Blog
Thursday, 8 December 2016

Les choix 2016 de Daphné!

Oh là là! Déjà le temps de faire ce décompte-là! Voici donc quelques-uns des livres publiés en 2016 que j'ai particulièrement aimés.


1. Wendy's Revenge, Walter Scott

\(★ω★)/ Génial! La Wendy de Walter Scott revient en force cette année. Quel plaisir de naviguer avec elle dans un monde artistique cruel, celui des soirées trop avinées et des hypocrites sophistiqués!

Plus expérimental, le deuxième volume de Scott s’intercale de passages en prose lyrique. Wendy est une Dodie Bellamy montréalaise ou une Chris Kraus graphique! Je vote pour elle aux prochaines élections.



2. The Babysitter at Rest, Jen George

Enfin de l'étrange contre le toujours pareil! Imbibées d'une atmosphère post-apocalyptique, les nouvelles de George tournent en satire l'oppression patriarcale.

Dans l'une d'elles, une femme est hospitalisée. Des hommes en sarrau observent les cristaux qui poussent dans son vagin, la bourrent de médicaments et l'insultent...Lorsque la patiente réussit à s'enfuir de sa chambre, c'est pour se retrouver dans un stade de baseball désert au centre duquel un ancien amant peint sans relâche sa propre moustache. C'est la logique du pire...(dixit Étienne Lepage).

Longue vie à Dorothy Project, une maison d'édition indépendante qui publie principalement la prose expérimentale d'auteurEs merveilleuses.


3. Notes from a Feminist Killjoy: Essays on Everyday Life, Erin Wunker

J'aime beaucoup le concept de la féministe KillJoy (ma traduction libre : la féministe casseuse de party). Ce dernier vient de Sarah Ahmed (@SaraNAhmed), une importante théoricienne des affects! J'étais donc intriguée par ce recueil d'essais canadiens qui proposait de reprendre le concept de la KillJoy pour l'appliquer à la vie quotidienne.

Le résultat: une série de notes fluides qui rappellent parfois la prose de Maggie Nelson. 

Wunker poursuit des réflexions très riches déjà entamées par plusieurs penseuses avant elle, notamment Solnit, Nelson, Berkowitz, Simpson et bien sûr, Ahmed.



4. An Indoor Kind of Girl, Frankie Barnet

Barnet a l’humour noir de George Saunders et la bizarrerie attrayante de Miranda July. L’appartement infesté de tortues qu’elle dépeint dans ce premier recueil de nouvelles est à la mesure de ses personnages, subtilement décalé. Ils sont jeunes, mais désillusionnés. Alors ils partent en backpack et rejoignent des plages pareilles aux cartes postales que l’on colle aux frigos.

C’est la vingtaine, encore la vingtaine, toujours la vingtaine, dans une prose unique qui rend compte de la difficulté de se sentir exister. Une jeune auteure dont on va assurément entendre parler.

De Metatron, une maison d'édition indépendante de Montréal!



5. A Chier, Obom

Ce livre m'a beaucoup fait rire! Quand j'étais jeune, j'étais fan des Archie Comics, que ma grand-mère m'achetait au dépanneur et que je préférais souvent aux jujubes et aux bonbons à la cenne.

Le détournement "dada" que propose Obom est hilarant et réussit à souligner avec brio la vacuité de ces récits d'aventures. Heureusement, la rivalité entre Betty et Veronica disparaît au profit d'une belle complicité amoureuse. Wow!

Une édition inédite de la mauvaise tête



6. So Sad Today, Melissa Broder

@sosadtoday : breaking news: still thinking about you
@sosadtoday : people i want to meet: - dogs
@sosadtoday : don't recommend me anything except cereal and a peaceful death 

Loufoques, les tweets de la poète américaine possèdent ce condensé d’angoisse existentielle et d’amertume dans lequel chacun se reconnaitra. Ils nous ramènent, en quelques caractères, à ce petit bobo ancien qu’il fait bon gratter de temps en temps. Le recueil d’essais So Sad Today plaira à tous les adeptes du bonhomme triste et du lol pas convaincu, ainsi qu’aux sad girls and boys de l’Internet. Inspiré du compte Twitter éponyme, les textes parlent notamment de la dépression de l’auteure et de ses troubles anxieux. 





7. Fourrer le feu, Marjolaine Beauchamp

Je me rappellerai toujours d'une nuit de la poésie au Studio Juste Pour Rire où je n'arrivais pas à comprendre la poésie. Pourquoi est-ce que tout le monde parlait de cyprine, de mythologie grecque et de baies de genévrier?

La poésie triste et molle. J'avais l'impression de ne pas être à la bonne place.

Quand Marjolaine Beauchamp a foulé le stage, tout a changé. Elle m'a sauvé la vie. En fait, je suis sûre qu'elle a sauvé plein de vies.

"Vouloir fourrer le feu à l'hôpital
L'incendie final
Celui des forêts abitibiennes
Où tu reviens
Deux semaines après
Pis les pousses vertes tendres
Ont l'air célestes."

Fourrer le feu est son deuxième recueil.


8. Moomin & Family Life, Tove Jansson

Ce que j'aime des Moomins, c'est peut-être leur côté sombre: ils sont déprimés, mesquins et rêvent de whisky. Ils s'entraident et s'aiment aussi. Un de mes albums en couleurs préférés, plein de poésie, de petits bonhommes étranges, de mélancolie et d'amour.


9. Fierce Femmes and Notorious Liars: A Dangerous Trans Girl's Confabulous Memoir, Kai Cheng Thom

Parce qu'il vient tout juste de paraître, je n'ai pas encore fini de lire Fierce Femmes and Notorious Liars, mais j'aime vraiment beaucoup! Il y a de la poésie là-dedans, un peu de magie, des sirènes échouées, du kung-fu, mais aussi des phrases coup de poing que j'ai constamment envie de prendre en note.

Ce sont les mémoires d'une femme trans avec, conformément aux souhaits de l'auteure, "something kick-ass and intense [...] hot sex and gang violence and maybe zombies and lots of magic".

De Metonomy Press, une maison d'édition indépendante de Montréal.




10. Le centre du monde : Une virée en Eeyou Istchee Baie-James avec Romeo Saganash, Emmanuelle Walter

Je m'étais promise de lire le dernier essai-reportage d'Emmanuelle Walter, que je considère maintenant comme une lecture essentielle! J'étais totalement ignorante des enjeux de la Baie-James et il me semble maintenant que ce livre m'a aidé à mieux les cerner.

C'est un incontournable!

Guidée par Romeo Saganash, un leader cri, Walter sillonne le territoire en posant un regard toujours humain sur ce qu'elle voit, apprend, comprend.

J'ai fini ma lecture indignée, énergisée, et remplie d'admiration pour la nation crie, en autres.



Et aussi: 
Coquelicots d'Irak, Brigitte Findakly & Lewis Trondheim
Big Kids, Michael DeForge
Les premiers aviateurs, Francis Desharnais & Alexandre Fontaine Rousseau





Et aussi:
What is Obscenity, Rokudenashiko
Testament, Vickie Gendreau
Pond, Claire-Louise Bennett




Et aussi:
Des femmes savantes, Chloé Savoie-Bernard
Closer, Sarah Barmak
Nicolas, Pascal Girard

Les staff picks de Benjamin
Les staff picks de Julie
Les staff picks de Helen



Blog Archive

HOME BACK Your Shopping Cart
ABOUT D+Q
ARTISTS
SHOP
EVENTS
PRESS
NEW
Newsletter
SIGN UP FOR UPDATES






This page is powered by Blogger. Isn't yours?


copyright 2010 drawn & quarterly