Drawn and Quarterly Your Shopping Cart
Home About Artists Shop Events Press New Blog 211 Bernard Store Blog
Thursday, 6 April 2017

Trois recueils de poésie contemporaine à lire pour #NaPoMo



Il fait gris, il pleut.. toutes les raisons sont bonnes pour lire de la poésie contemporaine!

1. Belleza Y Felicidad, Fernanda Laguna et Cecilia Pavon


Je peine à mettre en mots le genre de mécanisme que cette lecture a engrené en moi. Il me redonne foi en la littérature, en la poésie surtout. Belleza y Felicidad, c’est d’abord le nom d’une galerie d’art minuscule, une idée initiée par deux amies poètes, née au tournant du crash financier qui a secoué l’Argentine à la fin du 20ième siècle. Dans ce recueil regroupant les textes des deux poètes, il est question de vibrateur froid, d’un ordinateur qui diffuse des clips de Madonna pour les papillons et d’une horrible princesse de la solitude. Endossé par César Aira, Chris Kraus et Ariana Reines, Belleza y Felicidad est quelque chose de rare et de précieux, un anti-roman pour les anti-princesses et les anti-princes du monde.


2. There Are More Beautiful Things Than Beyoncé, Morgan Parker

There Are More Beautiful Things Than Beyoncé est un recueil rafraîchissant, qui documente le sentiment d'invisibilité vécu par une femme noire en Amérique, parallèlement à la célébration d'une idole pop.

Paillettes, champagne et masques d'argile. Parker écrit dans une prose accessible, pleine d'humour et d'autodérision. Elle n'a pas peur de mettre le doigt sur le-les bobo.s. Ainsi, par exemple, "The president has never said the word black."

S'il y a mieux que Beyoncé, c'est parce que Beyoncé se démultiplie : "We're everyone. We have ideas and vaginas, history and clothes and a mother." Et justement, on se reconnait beaucoup dans la prose de Parker.

"I will not be attending the party
tonight, because I am
microwaving multiple Lean Cuisines
and watching Wife Swap,
(...)"


3. Particules mélancoliques, Simon Poirier

Particules mélancoliques regorge de la spontanéité d'un enfant. Peut-être est-ce en raison des petits gribouillis abstraits qui accompagnent chaque texte et qui rappellent fortement d'autres expérimentations graphiques, comme les calligrammes d'Apollinaire. Ces dessins ont pour effet d'adoucir le poème, en le rendant moins intimidant.

Ce sont de petites choses fragiles et éphémères, qui se veulent aussi contemporaines et constellées de références : Proust, Perec, Mavrikakis, Arcan, Gendreau...c'est à se demander s'il est réellement nécessaire d'ancrer si fortement sa pratique dans une tradition. Or, les références de Poirier tiennent moins du name dropping que d'une forme de modestie. Le poète s'agenouille.

En filigrane, un programme poétique, celui d'une douceur radicale, parfois douce-amère:

"J'ai trouvé ma voix au montage
quand il fait bleu tu n'es pas là
pas un bruit
que des algues
le vent caresse mon sommeil
au fond
rien ne brille deux fois"



Blog Archive

HOME BACK Your Shopping Cart
ABOUT D+Q
ARTISTS
SHOP
EVENTS
PRESS
NEW
Newsletter
SIGN UP FOR UPDATES






This page is powered by Blogger. Isn't yours?


copyright 2010 drawn & quarterly